Les Snowy Mountains | Vie de Roots | Blog & Carnet de Voyage d'aventures sur les routes...
Carnet de voyage retracent nos periple autour du monde petit voyage pour commancer pour devenir de plus en plus grand grace a vous peut etre
Voyage, travel, Roots, Australie, Working holidays, PVT, Japon, Nouvelle Zelande, carnet de voyage, Blog de voyage, Recit, Couple,
52643
post-template-default,single,single-post,postid-52643,single-format-standard,eltd-core-1.0.3,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland shared on themestotal.com-ver-1.8.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Les Snowy Mountains

Apres avoir quitte Canberra nous prenons la direction des Snowy Mountains plutôt que de passer par la cote. Les températures sont plutôt fraîches et voir des jolies plages sans pouvoir si arrêter c’est un peu déprimant alors foutu pour foutu on choisi d’aller a la montagne.

Pour la petite info, les Snowy Mountains forment la chaîne de montagnes la plus haute du continent australien, on y trouve le mont Kosciusko qui est le plus haut d’Australie (2228 mettre d’altitude), elle contient aussi le parc national le plus grand du NSW avec 650 000 hectares.

 

Nous prenons la route vers Brindabella ou nous trouvons une vaste prairie dans laquelle nous posons notre camp pour la nuit perdu au milieu des vaches. Nous en profitons pour faire un feu pour se réchauffer car les températures avoisinent deja les 10 degrés et la nuit n’est pas encore tombée.

C’est donc le lendemain que nous commençons notre périple dans les Snowy Mountains en empruntant la Alpine HighWay, route ouverte en 1955 pour les besoins de l’exploitation énergétique. 99% de l’eau des Snowy Mountains est récupérée, aussi bien pour alimenter les villages aux alentours en eau que pour produire de l’électricité. Les chemin sont parsemés de vallée, moutons et vaches sont au rendez vous dépaysement totale ! On croirait être dans un autre pays que l’Australie.  Nous nous retrouvons face a des routes fermées car a cette période il y a de la neige…. Oui, de la neige en Australie, vous ne rêvez pas !  La route grimpe jusqu’à un col à 1580m où la vue se dégage d’un coup, puis nous redescendons sur le petit village de Thredbo, la plus grande station de ski du pays et devinez quoi, les tires fesses et autres remontées mécaniques sont toujours en fonctionnement. Il y a de la neige presque partout et c’est comme deux petits fou que nous prenons des renseignements dans l’espoir de pouvoir skier le lendemain.

 

Nous dormons sur une aire de camping a quelque kilomètre de la station, a la tombée de la nuit, on voit plusieurs kangourous et wombat qui viennent manger près du 4×4. La température avoisine les 0 degré, nous sortons les bonnets, écharpes et tout ce que nous avons de chaud pour survivre durant notre sommeil !

 

Le lendemain matin nous sortons péniblement de notre igloo car il a neigé une partie de la soirée et il neige encore a notre réveil. Ne pouvant faire face a ce temps et loin d’être équipé pour aller skier, nous décidons finalement de se faire le petit déjeuner des grand rois a la station pour se consoler. On se croirait presque a la maison, café chaud et autres délices aux pieds des pistes. Il ne neige que deux mois par an de juillet a septembre, nous sommes arrivés la fin de la saison mais la station était encore bien vivante, pas étonnant quand on sait qu’ils ont investi 6$ millions dans des cannons a neige, il faut bien les rentabiliser !

 

Nous quittons Threbo et sa station pour prendre la direction de Jindabyne et suivre la Snowy River ce grand cours d’eau qui débute modestement sur les hauts plateaux du Kosciuszko. La route est particulièrement raide et étroite, virages en épingle a cheveux a flanc de falaise, nous avons eut quelques frissons surtout quand certains australiens pensent être seuls sur la route.

Nous quittons le territoire du NSW pour entrer dans celui du Victoria en passant par le Snowy River National Park, les températures remontent doucement plus nous nous rapprochons de la cote.

Ce roadtrip à travers les Alpes australiennes nous aura pris une bonne semaine, au cours de laquelle on se sera gavé de beaux paysages montagnards à volonté que nous ne pensions même pas voir en Australie.

Un arrêt au Lake Victoria entrance (pour faire un tour dans une douche chaude) qui sera notre dernier véritable arrêt. Il ne nous reste plus qu’à enfiler les centaines de kilomètres bitumés qui nous séparent de Melbourne : simple formalité…

 

No Comments

Post a Comment

RETROUVEZ NOUS SUR INSTAGRAM @VIEDEROOTS
giay nam depgiay luoi namgiay nam cong sogiay cao got nugiay the thao nu