Vie de Roots | Blog & Carnet de Voyage d'aventures sur les routes... | Escapade à Bali
Carnet de voyage retracent nos periple autour du monde petit voyage pour commancer pour devenir de plus en plus grand grace a vous peut etre
Voyage, travel, Roots, Australie, Working holidays, PVT, Japon, Nouvelle Zelande, carnet de voyage, Blog de voyage, Recit, Couple,
52703
post-template-default,single,single-post,postid-52703,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland shared on themestotal.com-ver-1.8.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed

Escapade à Bali

Après notre séjour farniente au paradis sur l’île Gili T, nous retournons sur Bali pour notre dernière semaine d’aventure et de découverte

En premier lieu Tirtagangga avec la visite du  »Water Palace » ce n’est pas un monument religieux (inutile d’y traîner son sarung), c’est un endroit vraiment différent de tout ce que l’on peut voir sur le reste de l’île ! Construit il y a seulement une cinquantaine d’années, le Water Palace de Tirtagangga est un peu comme un parc aux nombreuses fontaines et bassins de nénuphars, enjolivé de statues typiquement balinaises. On peut s’y balader sans se faire importuner par les vendeurs ambulant, et ça rend l’endroit encore plus paisible ! Certains en profitent même pour se baigner avec les locaux dans le bassin réservé à cet effet. Le petit plus, c’est que Tirtaganga est entouré de terrasses naturelles où les paysans y cultivent leur riz.

Nous avons eut la chance de trouver non loin du Water Palace une petite guest house posée en plein milieu des rizières avec salle de bain a ciel ouvert, une vue à coupé le souffle, un des plus bel endroit où nous ayons passer la nuit….

Le lendemain nous pausons nos valises à Ubud après 2h de trajet en taxi. La ville d’Ubud, en plus d’être agréable et animée, est très bien située. Cela allait nous permettre de visiter d’autres régions de Bali sans devoir faire trop d’aller retour. Il n’y a pas la plage dans cette partie du pays certe, mais Le lendemain nous pausons nos valises à Ubud après 2h de trajet en taxi. La ville d’Ubud, en bien d’autres activités intéressantes à voir et à faire.

 

La première visite fut la Monkey forest, des temples habités par des singes en liberté, qui se promène dans une jungle peuplée de statues et de lianes, expérience unique. Loin d’être uniquement un site touristique, la forêt sacrée est un lieu très important dans la culture balinaise où ont notamment lieu des crémations. Julien à pu se faire également plein de copains sur place, car il a eut la bonne idée d’acheter des bananes et les petits coquin du coin en raffole….

Une des activités incontournable de Ubud : les spas, il y en a partout et pour pas cher, nous nous sommes donc octroyé un massage balinais d’une heure histoire de se détendre et se relaxer.

Le lendemain nous décidons de prendre une excursion d’une après midi pour aller visiter le temple de Mengwi, l’un des plus riches de l’île et bien sûr Le Tanah Lot, l’un des temples les plus courus et les plus emblématiques de l’île !

A Mengwi, on découvre un ensemble de remparts et de petits bâtiments avant d’arriver au circuit principal. Ce temple de la famille royale est encore très utilisé par les locaux qui s’y rendent en pèlerinage. L’enchaînement de ces fameux toits est fascinant et l’endroit abrite également une ancienne arène de combats de coqs. L’occasion de se rendre compte que ces bâtisses et tout le domaine qui les entourent faisaient partie du palais royal de Mengwi.

 

On continue la balade en direction du Tanah Lot, il faut traverser une nuée de boutiques selon un parcours bien établi visant à vous faire acheter tout et n’importe quoi. Et puis on arrive au pied du temple sur l’eau. Le site est tout simplement à couper le souffle, l’océan, les vagues qui se fracassent sur les rochers. Doté d’un jardin luxuriant, et les deux presqu’îles qui avancent dans la mer, c’est un temple hors du commun, nous prenons le temps d’assister au couché du soleil qui donne des couleurs magnifiques aux édifices posés au milieu de l’océan….

Étant plutôt satisfait de cette excursion nous décidons d’en faire une autre le lendemain qui nous mène dans le nord de l’îles. Nous faisons notre premier arrêt au Temple Goa Gadja ou aussi appelé Grotte des Éléphants, temple hindouiste considéré comme sanctuaire.

Nous reprenons la route vers le Gunung Kawi ou le Rocky Temple énorme temple qui abrite en son sein des tombeaux creusés à flan de montagne où repose l’ancienne famille royale. Ce temple est entouré par de magnifiques rizières, une forêt luxuriante et de petites cascades. Pour l’atteindre il faut gravir 293 marches bordées par les offrandes, gros coup de coeur pour ce temple, nous nous croyons dans un décor de film.

Direction ensuite le Tirta Empul, les balinais viennent se purifier en s’immergeant dans des bains sacrés et en priant. Tirta Empul est un lieu de pèlerinage pour les adeptes de l’hindouisme.

 

Nous avons ensuite fait un stop dans une plantation de café pour une petite dégustation. Le café prend une place importante dans le secteur de l’économie locale balinaise.  Ainsi, le gouvernement s’implique de plus en plus dans le développement des plantations de café dans le but de promouvoir des produits de qualité et en particulier son produit phare : le kopi luwak.

Le kopi luwak est célèbre car il est réputé pour être le café le plus cher du monde ! Si je vous disais que le café provient des excréments du luwak, ce petit animal qui ressemble à une fouine croisée avec un raton laveur ou un opossum….

 

Pour la petite histoire, le luwak (civette) est un (mignon) animal nocturne qui se nourrit de graines de café et de fruits. Une transformation se produit dans son tube digestif, ce qui donne un goût particulier aux graines de café qu’il ingurgite. Après qu’il ait fait ses « besoins », les indonésiens viennent récolter ses précieux excréments, les nettoient (ça vaut mieux) et sélectionnent les meilleures graines pour la production du fameux kopi luwak.

Nous avons pu boire une tasse de café luwak lors de la dégustation pour environ 5$ et franchement c’est super bon même julien qui n’apprécie pas trop le cafe à aimé c’est pour dire… La meilleure partie reste la dégustation de thé (au citron, gingembre, ginseng, au fleur d’hibiscus), café (noix de coco, vanille…) ou chocolat dans un lieu relaxant.

 

Aprés cette petite pause direction Kintamani et son volcan le Mt Batur classé au patrimoine UNESCO. Nous avons eut l’opportunité de manger dans un restaurant avec vu sur le volcan (Julien s’en est mis plein de coin avec 4 assiettes a lui tout seul) puis un dernier stop aux rizière de Tegallalang vue magnifique sur des rizières en terrasse, s’élançant en cascades.

Le village est également considéré comme important centre artisanal de Bali. Notre petit périple à Ubud terminé nous prenons le direction du sud de bali pour Jimbaran, une fois de plus nous chevauchons un scooter pour partir en balade. Direction le Uluwatu le “temple des singes”. En chemin nous n’avons pas manqué de nous faire arrêter par la police pour un contrôle des papiers, sachant que Julien n’avait qu’une simple photocopie de son permis international, nous pensions devoir mettre la main au portefeuille (car la corruption et monnaie courante dans le pays) mais finalement nous nous en sommes sorti avec un simple avertissement !

Nous reprenons donc la route après cette halte quelque peu stressante. L’arrivée au temple est atypique : on nous conseille de ne porter ni paire de lunettes, ni chapeau, ni bijou, ni appareil photo, ni rien du tout que les singes pourraient attraper. La consigne n’est pas une blague… Cinq minutes après être rentré dans le sanctuaire, on aperçoit une balinaise qui en moins de 3 secondes, se fait sauter dessus par un singe et repart avec ses lunettes de vu…

Par la suite direction les plages, la plage Uluwatu est une crique sauvage a laquelle on accède par une sorte de grotte et padang padang plage agréable aux spots de surf très réputé.

 

Nous finissons nos derniers jours sur Kuta, ou nous en profitons pour faire du shopping car les prix y sont très abordables mais mieux vaut être patient car tout se négocie et cela peut parfois prendre un moment !

Nous prenons le chemin du retour le Mercredi 15 juillet avec un soupçon de regret car le temps passe trop vite et on s’habitue rapidement au confort, nous voici désormais revenu à la vie de roots sur Darwin en direction du Queensland…

[vc_separator type= »transparent »]Voir les photos[/vc_column][/vc_row]

No Comments

Post a Comment

RETROUVEZ NOUS SUR INSTAGRAM @VIEDEROOTS [instagram-feed id="1524161449", disablemobile="false"]
giay nam depgiay luoi namgiay nam cong sogiay cao got nugiay the thao nu