Vie de Roots | Blog & Carnet de Voyage d'aventures sur les routes... | Karijini NP – Voyage au centre de la Terre
Carnet de voyage retracent nos periple autour du monde petit voyage pour commancer pour devenir de plus en plus grand grace a vous peut etre
Voyage, travel, Roots, Australie, Working holidays, PVT, Japon, Nouvelle Zelande, carnet de voyage, Blog de voyage, Recit, Couple,
52599
post-template-default,single,single-post,postid-52599,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland shared on themestotal.com-ver-1.8.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed

Karijini NP – Voyage au centre de la Terre

Le Karijini National Park est le deuxième plu grand parc de l’ouest australien. C’est un semi-désert tropical détenu de façon historique par les Aborigènes.

Première impression : le paysage a des airs d’Out of Africa. On y croise des termitières géantes, chacune est un véritable royaume a elle seule contenant plus d’1 million d’habitants environ… Nous voila parti pour 2 jours,a.crapahuter.à.travers.le.parc.
La route est poussiéreuse et rouge, elle est praticable au début puis devient très rude lorsque l’on s’enfonce dans les gorges. Fortement conseillé aux 4×4, les différentes routes menant aux gorges sont parfois empruntées par de simples voitures au risque d’y laisser un pneu ! Nous roulons en moyenne à 80 kms/h sur ce type de route et nous n’osons pas vraiment aller au delà vu le bruit et les chocs assez rudes que l’on encaisse. Bref, nous étions assez lent pour faire le trajet….

Arrivé aux gorges, on décide d’aller admirer en premier lieu les points de vues qui s’offrent a nous. Il y a peu de barrières pour s’y rendre et nous nous retrouvons parfois à flanc de gorge, ce qui n’est pas vraiment rassurant. La vue est à couper le souffle, des sortes de terrasses avançant au dessus des gorges ont été installées, c’est magnifique mais mieux vaut ne pas avoir le vertige !

Première balade dans les Hancock gorges randonnée de classe 5 (pour experienced bushwalkers) , elle s’effectue en partie par des échelles, il faut marcher et escalader des rochers abruptes (sous forme de strates). Certains passages requiert d’enlever nos chaussures de rando pour traverser dans l’eau glaciale (a cette époque de l’année) puis, les jambes écartées, on avance prudemment en s’appuyant de part et d’autres de la roche (le « spider wall »), frissons garantis ! Nous atteignons finalement le bout de la gorge après une bonne heure de marche avec une piscine naturelle a l’arrivée, la Kermit Pool ! Etant donne que nous ne sentions déjà plus nos pied tellement l’eau était froide, nous n’avons pas été assez courageux pour s’y baigner, mais le panorama était sublime.

Nous reprenons le chemin en direction de la Knox gorge, plus facile d’accès et tout aussi belle. Elle mène a une spectaculaire chute d’eau, on peut randonner assez aisément sur cette partie mais si la descente est plutôt facile a l’inverse, la remontée est d’autant plus dur au retour… Heureusement nous sommes en hiver et les températures sont loin atteindre les 40 degrés ce qui nous permet d’apprécier la balade.

Nous nous rendons par la suite aux Joffre gorges qui nous mène directement au ‘’centre de la terre’’… Les passages entres les roches y sont très serrés et l’effet est assez impressionnant mieux vaut ne pas être claustrophobe !

Le lendemain nous parcourons 30km pour atteindre l’autre cote du national parc en commençant par la Circular pool, avec une petite marche de 2km qui mène a une superbe piscine naturelle. Sur le chemin du retour nous nous trouvons confronte a une remontée plutôt difficile alors nous décidons de suivre un chemin de 3km en direction des Fortescue Fall afin d’éviter la montée de classe 4. En chemin, difficile de ne pas rester bouche baie devant la resplendissante végétation qui nous entoure.

Après 2 jours de randonnées intenses, nous quittons finalement le National Park en direction de Port-Hedland ou nous retrouvons nos amis Kévin et Noellie (avec qui nous avons travaillé a la pépinière). Nous leur proposons de faire la Gibb River ensemble car la route est réputée pour être difficile (660km de Bush) et il était plus rassurant pour nous de l’effectuer en binôme.

Apres s’être concerté, nous avons pris la direction de Broome pour profiter des douches gratuites en bord de plage et faire quelques visites.

Nous sommes finalement restés 3jours sur place partagé entre les préparatifs et l’organisation de la route a venir. Durant ces trois jours nous avons établit notre camp de base sur l’aire de Willy Creek ou nous en avons profité pour nous initier a la pratique des feux de camps …

Une fois tous les préparatifs achevés, nous avons repris la route en direction de la légendaire Gibb[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row row_type= »row » use_row_as_full_screen_section= »no » type= »full_width » text_align= »center » video= » » css_animation= » » box_shadow_on_row= »no »][vc_column][vc_separator type= »transparent »]Voir les photos[/vc_column][/vc_row]

No Comments

Post a Comment

RETROUVEZ NOUS SUR INSTAGRAM @VIEDEROOTS [instagram-feed id="1524161449", disablemobile="false"]
giay nam depgiay luoi namgiay nam cong sogiay cao got nugiay the thao nu