Découvrir l'île des Pins en 1 journee | Vie de Roots |
Pour terminer notre voyage en beauté, nous faisons escale sur la fameuse île de Nouvelle-Calédonie parmi les plus paradisiaques, à savoir l’Île des Pins.
iles of pines, ile des pins, nouvelle-caledonie, croisiere, viederoots, vie de roots, viederoots.com, blog, carnet de voyage, voyage, recits de voyage
53892
single,single-post,postid-53892,single-format-standard,eltd-core-1.0.3,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland shared on themestotal.com-ver-1.8.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive
ile-des-pins

Découvrir l’île des Pins en 1 journee

Pour terminer notre voyage en beauté, nous faisons escale sur la fameuse île de Nouvelle-Calédonie parmi les plus paradisiaques, à savoir l’île des Pins. Nous avons donc passés 1 journée magiques sur l’île, située à quelques centaines de kilomètres de Nouméa.

Journée de rêve sur l’île des Pins

Il y a des millions de choses à faire et à visiter sur l’île des Pins ! 1 jour c’est très peu et impossible de tout faire. Lors de  notre arrivée sur l’île nous sommes accueillis par des danses traditionnelles et un peu plus loin, une multitude de stand qui font vivre les habitants lors des accostages. Fidèle à nous-même, n’ayant réservé aucune excursion sur le bateau, dès notre arrivée nous avons donc opté pour un petit tour de l’île en bus de 2h. Bon compromis quand vous n’avez pas vraiment le temps.

En attendant l’heure de notre excursion, nous baladons dans les alentours et faisons un petit tour rapide sur les plages qui se trouvent de chaque côté de la route; la baie de Kuto et la Baie de Kunamera aussi belle l’une que l’autre. De nombreux stands de nourriture ont pris place sur la plage proposant, grillades, sandwichs et autres snacks. Un autre proposait une dégustation gratuite de Bougna. C’est le plat typique du pays. C’est une sorte de ragoût de poulet, accompagné de patate et arrosé de lait de coco bouillant. Le tout est cuit dans des feuilles de bananiers posées sur des pierres chaudes…. l’aspect ne donne pas forcément envie mais qu’est-ce que c’est bon de plus quand c’est gratuit ah ah…

J’ai également eu le plaisir de pouvoir porter une couronne tressée en feuille de palmier accompagné de jolies fleurs (vous connaissez ma passion pour les couronnes de fleurs). Après avoir fait un petit tour de la baie, nous prenons la direction du bus pour notre petit tour à la découverte de l’île.

 

La baie de Saint Maurice

Lieu incontournable, notamment par la renommée de sa palissade en totems sculptés. On arrive au bord de la mer, et une belle vue sur la baie. On y trouve un monument avec une statue de la Vierge en l’honneur du sacré cœur de Jésus. En effet, les missionnaires Prosper Goujon et Jean Chatelut ont célébrés pour la première fois la messe le 15 août 1848, 3 jours après leurs arrivées sur l’île de Kunié (le nom Kanak de l’île des Pins). En dessous de cette inscription se trouve aussi les noms des morts pour la France en 14-18.

Ces sculptures, faites par les clans de l’île, datent de 1987 et révèlent chacune un visage, une expression différente. C’est ici que le navigateur James Cook serait également arrivé.  Le site est magnifique, et on passe un certain temps à admirer les visages des totems, tous différents, certains souriants, certains tirant la langue, d’autres plus inquiétants.

 

ile-des-pins

ile-des-pins

 

L’église du village de Vao

Étape suivante, arrêt à la plus ancienne église catholique de l’île. Vao rassemble une partie de la population de l’île autour de cette église. Surmontée d’un toit en tôle ondulé rouge, l’église colorée de la mission date de 1860 et fut plusieurs fois remaniée. À l’intérieur, on y découvre de magnifiques parquet et plafond en bois. Elle possède de jolis vitraux multicolores.Des ouvriers déportés ont réalisé à l’époque les fonds baptismaux ainsi que la chaire.

Il y a encore peu de temps, l’église de Vao figurait sur le billet de banque de 1000F. Elle est aujourd’hui remplacée par le cagou (Espèce endémique à la Grande Terre et l’une des espèces les plus menacées d’extinction), non sans peine pour les Kuniés qui tenaient à ce symbole !

 

ile-des-pins

La baie de Saint Joseph

Nous avons ensuite continué le tour de l’île vers la baie de Saint Joseph, et vu les pirogues traditionnelles. C’est au départ de cette baie qu’il est possible de faire des balades à pirogue. Malheureusement pas assez de temps pour nous.

 

ile-des-pins

ile-des-pins

La grotte de la Reine Hortense

Quatrième arrêt, la grotte de la Reine Hortense. Le droit d’entrée est de 200F par personne. Au son des pièces qui tombent dans la boîte, une dame est gentiment venue nous accueillir et nous donner quelques conseils pour la visite.

 

Pour accéder à la grotte nous passons par un petit sentier qui nous plonge dans une végétation luxuriante. On y longe un petit ruisseau, à travers une forêt de fougères arborescente, manguiers, kaoris, cocotiers et autres plantes exotiques. On entend même  quelques chants d’oiseaux. C’est le dépaysement total.

L’entrée de la grotte est monumentale, ouverte sur la falaise. Elle est ornée de stalactites géantes, de lianes et de racines énormes. Il faut traverser un pont en bois pour y accéder. Un peu plus en hauteur on aperçoit un petit temple dédié à la mémoire de la Reine. Un peu plus loin un tunnel qui nous mène au fond de la gorge. Malheureusement ce jour là le sol était beaucoup trop glissant, on nous a d’ailleur déconseillé d’aller plus loin

 

Pour la petite histoire : Fiancée à 7 ans au futur grand chef Samuel, la fille de Vandégou II plus connue sous le nom de Reine Hortense a été éduquée chez les Soeurs Maristes. Elle devient plus tard chef à la place du chef. Cette grotte porte son nom car c’est ici qu’elle trouva refuge pendant les guerres de succession entre 1855 et 1856. C’est également elle qui a tenu tête aux autorités françaises lorsque ces dernières ont voulu exiler les insulaires et ainsi récupérer leurs terres pour accueillir les déportés. Sans aucune descendance, la Reine termina ses jours chez les Soeurs. Elle repose désormais à Vao.

 

ile-des-pins

ile-des-pins

Les vestiges du bagne

Dernier stop, l’ancien bagne. En effet, après avoir été baptisée « Île des Pins » par Cook en 1774 sur son trajet pour la Nouvelle Zélande, à cause de ses immenses pins colonnaires ; l’île reçu des visites de missionnaires français puis une colonie pénitentiaire française vers les années 1870.

 

De ce passé très dur, il ne reste actuellement que des ruines dans lesquelles la nature a repris ses droits. Malgré la chaleur, l’intérieur est froid, les épais murs de pierre empêchent la chaleur de rentrer. Dans les cellules des anneaux sont fixés aux murs ce qui nous laisse imaginer les prisonniers attachés là…

 

ile-des-pins

ile-des-pins

La baie de Kuto

Après les 2 heures de tour nous revoici de retour à la baie de Kuto qui est la première baie par laquelle nous avons débarqué. Après avoir mangé un sandwich au seul resto de la baie, nous posons nos affaires afin de profiter de notre fin de journée.

 

Le sable de cette plage y est d’une douceur et d’une finesse incroyable. Il est également d’un sable blanc magnifique. Les eaux y sont bien entendus turquoises et transparentes.  Quelques bateaux de plaisanciers y posent l’ancre, ce qui offre un paysage de carte postale.Elle est encadrée de jolis et hauts cocotiers.

 

Malheureusement la baie de Kuto et la baie  de Kanumera sont les deux lieux de prédilection des touristes australiens qui arrivent en bateaux de croisière (oui nous étions aussi des touriste australiens) et forcément ils ont l’habitude de rester tous groupés au même endroit. Donc difficile de trouver un bout de plage tranquille, c’est un des inconvénient de partir en croisière, 4000 personnes sur la même plage le même jours….

 

île-des-pins

île-des-pins

île-des-pins

 

Nous sommes dans les derniers à retourner sur le bateau avec le coeur un peu serré de quitter ce paradis, et aussi d’entamer les derniers jours de croisière. Retour a la réalité, mais pour nous ce n’est qu’un au-revoir…. Nous allons revenir en Nouvelle-Calédonie et pour plus longtemps c’est certain…

 

 

Quoi faire à l'ile des pins
  • Faire un tour à la La baie d’Oro, réputée pour sa piscine naturelle
  • Effectuer l’ascension du pic N’Ga, haut de 262 m
  • Aller explorer les baies de Kuto et de Kanumera
  • Se rendre à la baie de Saint Joseph, d’où partent les pirogues traditionnelles
  • Monter à bord d’une pirogue à balancier
  • Pénétrer dans la Grotte de la reine Hortense
  • Admirer un spectacle de danse traditionnelle
  • Se baigner à la plage
  • Parcourir l’île en randonnée ou à cheval
  • Découvrir des vanilleraies
30s pour découvrir l'île de Maré

 

Retrouvez les récits de nos escales :

 


Séjour réalisé avec Royal Caribbean

1 Comment

Post a Comment

RETROUVEZ NOUS SUR INSTAGRAM @VIEDEROOTS
giay nam depgiay luoi namgiay nam cong sogiay cao got nugiay the thao nu